Espérance Sportive Pigeonnier Amiens : site officiel du club de foot de Amiens - footeo

Challenge du District I La réserve sort par la petite porte

9 mai 2019 - 22:36

Ce quart de finale de Challenge du District a tenu ses promesses entre deux équipes réserves assez proches. Résumé.

Il est environ 12H30 et le ciel est couvert, une météo maussade qui présageait de la prestation de notre équipe B.

En première mi-temps le Pigeonnier est bien dans la partie avec de nombreuses opportunités pour ouvrir le score. Rien de sera marqué. L'équipe d'Harondel était pourtant à la portée des amiénois. Tombés dans le faux rythme d'un match manquant cruellement d'intensité, le Pige' s'enlise progressivement vers le néant. 0-0 à la pause.

Le repos réglementaire ne changera rien à l'envie des locaux de renverser le match pour aller en demi-finale. Bien au contraire c'est l'adversaire qui trouvera le chemin des filets sur un coup franc au départ anodin. Un coup de pied arrêté à 40 mètres dont la trajectoire est mal lue par la défense du Pigeonnier. Le long ballon trompe tout le monde et passe au travers de tous et ira mourir tranquillement au fond des filets. Il reste alors 25 minutes pour revenir mais c'était un jour sans pour notre équipe qui a certainement réalisé sa pire sortie cette saison. Score final 0-1.

Félicitations à Harondel B qui a crânement joué sa chance pour se qualifier en demi-finale.

Cette présentation sans saveur de la réserve du Pigeonnier restera en travers de la gorge jusqu'à la fin de saison. Il faudra maintenant se concentrer sur la course à la montée en D2 pour la réserve à qui il reste 4 rencontres pour espérer. Dès dimanche avec la réception de Poix de Picardie, un autre visage devra être montré pour éviter une fin de saison ratée.


D.O.

Commentaires

A MÉDITER

"Nous avons rappelé à tout le monde que le football était un plaisir. Nous avons ri et nous avons passé des moments extraordinaires. J'incarne une époque où le football offensif était synonyme de succès. Le plaisir était une notion fondamentale."

Johan CRUYFF